Accueil

rebéquer (se)

Terme familier. Prononciation : [re-bé-ké]. La syllabe [bé] prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je me rebèque ; excepté au futur et au conditionnel : je me rebéquerai . Sens : répondre et tenir tête à un supérieur. Ex. : « Le ver, avorton de la terre, Se rebecque alors qu’on le serre » ( Desportes, Œuv. chrest. Plainte de l’autheur). On peut aussi nommer « rébéquat » celui qui rebèque à tout propos.

(D’après Littré)

Pour la conversation, veuillez passer au salon.

La loge

https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/54680-interdit-dinterdire-montee-nationalismes-droites-extremes-retour-annees-30

Un débat avec Pierre Birnbaum et Annie Lacroix-Riz, que j’ai déjà vu s’affronter dans à peu près les mêmes termes, mais plus sévèrement qu’ici, où l’on dirait deux fauves qui savent que l’autre a aussi des griffes. Bien sûr, je suis du côté de la néo-communiste. Birnbaum défend l’autonomie du politique et de l’État, par rapport à l’argent en particulier, ce qui est pour moi un mythe. Mise sous forme imagée, c’est la formule de de Gaulle « la politique de la France ne se fait pas à la corbeille », qui correspondait peut-être à une certaine réalité sous de Gaulle, mais pas depuis et encore moins avant, dans la période exemplaire des années trente auxquelles il n’est pas mauvais de revenir pour comprendre ce qui nous arrive. Tout de même, Birnbaum ne peut pas se retenir de réitérer l’apostrophe insultante qui doit être chez lui un réflexe d’école car il en avait déjà usé à l’identique dans le débat antérieur : Mme Lacroix-Riz fait du « marxisme primaire ». Attaque un peu ridicule, car le « marxisme » est une théorie, et en l’occurrence, même si elle adhère probablement à la théorie marxiste, en particulier sur le point du primat de l’économique, Annie Lacroix-Riz ne fait pas dans ses livres de la théorie marxiste ou autre. Elle cite des documents. Et à tour de bras. Et c’est Pierre Birnbaum qui théorise, en étayant ou non sa thèse centrale de façon suffisante : je n’en juge pas car je n’ai pas lu ses livres. Pour un point pertinent, je vois que Pierre Birnbaum a écrit un ouvrage sur Léon Blum. Sur ce sujet, Annie Lacroix-Riz pour sa part signale que le journal ’Le Populaire’ était financé par le Comité des Forges. Ce n’est pas de la théorie, c’est juste un petit fait, attesté par la production des écrits que de telles transactions supposaient, mais qui éclaire sans doute l’attitude politique du parti SFIO et de Léon Blum, en particulier au moment de la répression anti-ouvrière et anticommuniste de Daladier et Reynaud en 1938-1939. La théorie est d’un côté, la description factuelle est de l’autre, et l’on tient là un exemple de la méthode à mon avis réjouissante dans sa capacité contestataire d’Annie Lacroix-Riz : suivre les patronymes, les filiations, les carrières, et les valises de billets. Une histoire naturelle des hommes influents dans le genre de Pierre Pucheu, normalien, puis banquier, puis ministre, puis fusillé par de Gaulle au moment où, abandonnant Vichy, il venait se mettre au service des Américains : des personnages en réalité en nombre infini, qui avec cette exception notable ne sont jamais sanctionnés pour leur déloyauté, et dont les carrières, lorsqu’on en fait la somme rendent peu crédible la thèse qui voudrait que l’État ne soit pas dépendant des décideurs économiques et géré en fonction de leurs exigences. Le contraste entre la méthode modeste et ironique d’Annie Lacroix-Riz et les grandes affirmations rassurantes et un peu vagues de Pierre Birnbaum n’est pas sans ressemblance avec celui qui oppose en science les tenants de la méthode et des modèles aux tenants de l’observation immédiate sur le terrain. Mais alors que l’abstraction théorique était condamnée chez Marx ou Rousseau par les groupes dominants qui lui opposaient le bon-sens immédiat parce qu’elle était par ces auteurs tirée du côté de la critique de l’ordre établi, il semble qu’elle soit passée du côté de l’ordre, lorsque un ordre scandaleux est menacé dans sa légitimité par toute une série de petits fait sordides comme le pantouflage et le rétro-pantouflage systématiques des anciens élèves de Sciences-Po devenus inspecteurs des finances. Comme disait Macron au petit garçon qui lui demandait si président ça gagnait bien : « Oui, c’est pas mal, mais je gagnais plus avant ». Et nous savons que sans doute à l’instar de Tony Blair désormais lobbyiste pour Gasprom, il gagnera sans doute encore beaucoup plus après, sans même perdre l’estime de tous ceux qui continueront à croire qu’entre temps il n’aura servi que les intérêts de la France.

Covid et principe de précaution

Frédérique me signale que l’application du prétendu « principe de précaution », qui , pour la même raison que la « défense de l’environnement », m’a toujours semblé être une escroquerie intellectuelle dans le cadre d’une civilisation du profit et de l’exploitation de l’homme par l’homme, a été examinée dans ses rapports avec les événements du Covid : L’article est intéressant, …

Sur l’ Ivermectine dans le traitement du Varron et du Covid-19

PL T. m’écrit : Franchement, on ne peut plus dire que l’hydroxychloroquine apporte le moindre  service compte tenu des essais menés dans le monde entier. Quant à l’ivermectine, elle prend le même chemin avec la mise en évidence de fraudes  et de méta-analyses qui doivent  être refaites pour en tenir compte. Par ailleurs, je ne vois …

Sur le ‘terrorisme’ entre 1941 et 1945

22 juillet 1941 : l’Humanité publie pour la première fois un appel à l’union de toutes les forces résistantes depuis les gaullistes jusqu’aux communistes. 24 juillet 1941 : l’ouvrier parisien André Masseron est fusillé pour avoir manifesté son patriotisme et chanté la Marseillaise le 14 juillet précédent en réponse aux consignes du Parti communiste. 26 juillet …